Mes débuts dans le sans gluten

Depuis fin de l’année dernière, je mange sans gluten. Pas par choix, mais par obligation. Même si on trouve de plus en plus d’alternatives, le choix reste quand même compliqué, et j’ai dû faire beaucoup de changements dans mon alimentation. Je voulais vous faire un retour, et discuter un peu sur cette façon de s’alimenter si particulière ! Bonne lecture.

Comment je l’ai compris


Depuis plusieurs années, j’ai très souvent des inconfort quand je mange. Très souvent ballonnée, voir plié en deux par moments, cela s’empirait au fur et à mesure du temps, mais sans vraiment que je comprenne le pourquoi du comment.

J’ai déjà beaucoup réduit le lactose de mon alimentation. Je suis passée aux laits et crèmes végétales, ne mange plus de fromage à tous les repas et essaye de remplacer le beurre dans les gâteaux quand cela est possible. Ca m’a déjà beaucoup aidé à l’époque, même si je ne vous cache pas que financièrement, c’est plus élevé que les produits à base de lait de vache. Malheureusement pour moi, j’adore le fromage… J’en mange très occasionnellement et en petite quantité. Sachant que je privilégie les fromages avec peu de lactose à chaque fois !

Pendant plusieurs années, ca allait beaucoup mieux !

Et puis les ballonnements ont repris, discrètement, sans que je fasse trop attention. En devenant de plus en plus présents.

J’avais une collègue allergique au gluten à l’époque, j’en avais discuté avec elle et je voyais bien les difficultés qu’elle avait, et ce que ça lui causait quand elle en mangeait sans faire exprès.

Je m’étais aussi renseigné sur le Whole 30 (un programme alimentaire qui supprime beaucoup d’aliments qui peuvent être allergènes pendant 1 mois, après on les rétablit au fur et à mesure pour voir si on les supporte ou pas.) C’étais une bonne idée mais avec beaucoup de contraintes.

Au fur et à mesure, je notais dans ma tête ce qui me donnait vraiment mal au ventre, et c’étaient des aliments avec une forte teneur en blé comme les pâtes par exemple.

Et puis un jour, j’ai acheté un livre sur le sans gluten, et je m’y suis mise ! Au fur et à mesure, je notais dans ma tête ce qui me donnait vraiment mal au ventre, et c’étaient des aliments avec une forte teneur en blé comme les pâtes par exemple. J’ai testé avec des pâtes (l’aliment qui me donnait le plus de problèmes) sans gluten d’abord. Et la, rien. J’étais hyper bien ! C’est vraiment ça qui a été ma révélation.

Et depuis ce début d’année, je mange 100% sans gluten (ou presque !) . À la maison, c’est facile, j’ai que des aliments dans ce sens. Il m’arrive des fois d’en manger sans faire exprès et la, c’est plus des petits mal de ventre comme avant. Ce sont des pics de douleurs aiguës dans mon ventre, je suis mal toute la journée/nuit.

Qu’est ce qui a changé ?

J’ai commencé à faire la chasse au gluten dans mon appartement. Pour faire simple, j’ai mis de côté tous ces types d’aliments et je les cuisinais à mon mec pour les finir vu qu’il n’avait aucun problème de digestion.

J’ai passé beaucoup de temps à lire les compositions et faire des recherches pour savoir si oui ou non tel composant est avec ou sans gluten. Ce fut assez long et certains aliments, je n’ai pas réussi à vraiment savoir… Pour ces derniers, j’ai préféré ne pas les utiliser pour moi afin de ne pas prendre de risques.


Grace au livre que j’avais acheté, j’ai découvert que certains aliments que je pensais safe sont en fait avec gluten voir contaminé ! (je parlais notamment du cas des flocons d’avoine ici)
J’ai fait rapidement les plus gros changements : pâtes, farines en tout genre (même si j’ai toujours un mélange de farine tout prêt chez moi), bière, aliments panés, ect sont parties définitivement, où je n’en mange plus du tout et c’est mon mec qui en mange.

Le plus difficile a été de faire avec les aliments ou le gluten est caché, comme le bouillon, certains chocolats, soupes, sauces toutes prêtes, et beaucoup de gâteaux apéros. Pour la plupart de ces aliments, je ne me doutais pas qu’ils en contenaient… Je vous laisse imaginer ma déception.

Mais pour sortir alors ? Clairement, je ne peux pas aller manger n’importe où sinon je risque de me retrouver soit avec une salade soit avec un steak/frites. Je regarde la carte avant d’aller au restaurant pour m’assurer que je peux manger des plats, et surtout que les plats qui me sont adaptés me plaisent !

En faisant quelques recherches, j’ai trouvé quelques références qui font des plats a majorité voir 100% sans gluten. Je n’ai pas pu les tester avec le confinement, mais clairement cet été, je vais aller les tester !

Ce qui me manque


Clairement, ce n’est pas facile tous les jours. Je passe mon temps à regarder les compositions de ce que j’achète pour être sure de ne pas être mal toute la journée…

Je ne pourrais pas vous faire la liste de tous les aliments qui me manquent tellement elle est longue. J’essaye d’en faire moi-même, mais je n’ai pas le temps de tout faire, et j’ai besoin de prendre du plaisir quand je cuisine.

J’ai par exemple vite compris que réaliser du pain ou de la pâte à pizza ce n’est pas pour moi. Cela m’ennuie au plus haut point et je n’aime pas du tout le processus. Et ce n’est pas grave !

J’essaye de tester un maximum de références sans gluten, afin de réussir à remplacer tous ces aliments interdits sans me frustrer. Par exemple, j’adore le pain de chez Schar. J’ai testé plusieurs marques différentes et c’est mon préféré. J’en ai tout le temps chez moi, mais cela ne m’empêche pas d’aller tester d’autres marque quand j’en trouve, au contraire.

Mais, ce qui me manque le plus c’est surtout la simplicité.

De faire ses courses rapidement, de tout trouver, de découvrir une carte dans un restaurant.

Je dois faire attention à tout, et quand je suis invité chez des amis, je suis obligé de demander ce qu’il y aura au menu pour m’adapter à la situation.

C’est fatiguant à la longue, je ne vous le cache pas. Mais il faut s’y faire, et prendre patience avec les gens qui ne comprennent pas toujours pourquoi je mange de cette façon. De leur expliquer que non ce n’est pas une mode, et qu’on est de plus en plus dans ce cas.

Conclusion


Je me sens beaucoup mieux depuis que j’ai arrêté. Tous ces petits maux sont partit (ou presque) et même si ce n’est pas facile tous les jours, je fais avec et j’essaye de faire le maximum pour que ca se passe bien ! Vous verrez bien sur des recettes sans gluten sur le blog, mais qui s’adaptent facilement si vous mangez du blé. J’ai également prévu de tester les restaurants qui propose ce type d’alternative, je vous en ferais surement un retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.