Comment s’organiser ?

Il y a quelque temps, je vous parlais de mon envie de mieux m’organiser. Avec tout ce qu’il se passe dans ma vie, j’ai le cerveau en constante ébullition avec tout ce que je dois penser. Et il était temps que je fasse le point sur ce qui a marché ou non et ce que j’en retiens. Bonne lecture !

Le bullet journal

La principale mesure que j’ai voulu prendre, c’est de me remettre au bullet journal. J’en avais fait il y a quelques années, mais j’avais arrêté. À l’époque j’étais beaucoup moins occupé et je ne ressentais pas le besoin d’avoir un bujo au quotidien.

Aujourd’hui avec mes cours, le blog, mon stage, mes recherches de boulot et ma vie personnelle/sociale, ça devenait compliqué de tout suivre. J’ai choisi de repasser sur un système de bujo, en reprenant mon ancien.

À l’époque j’avais choisi d’utiliser le notebook de chez Filofax. Ce carnet est rechargeable ce qui me permettait d’avoir juste à enlever des pages et à remettre de nouvelles quand j’avais besoin. J’ai utilisé cette solution pour le début.

Puis j’ai vu que dès que je ne trouvais pas ma page « parfaite » dans son design, je la recommençais. C’était anti-productif au possible et j’avais toujours envie de tout refaire, cela me faisait perdre du temps.

Je suis donc passée sur un vrai bullet journal (le carnet pointillés de chez Leuchtturm 1917). Ou je n’avais pas le droit à l’erreur, et si je me trompais, je devais soit corriger ou vivre avec. Et quelle source de bonheur depuis !

J’ai gardé une utilisation très basique, sans faire trop de chichi. J’aime faire du bullet journal, ça me détend, mais je ne suis pas une artiste et faire des petits dessins ce n’est pas pour moi.

J’ai trouvé, après pas mal d’essais, la façon qui me convient le mieux pour organiser mon côté planning du bujo. Je change les couleurs d’une semaine à l’autre, mais la structure reste toujours la même.

Dans mon cahier je pose tout ce que je dois faire et je me sens tellement mieux depuis ! C’est tellement pratique. Je ne suis plus à essayer de me souvenir quand est ce rendez-vous ou quand je dois payer telle facture ou rendre tel devoir. Je suis beaucoup plus sereine et je n’oublie plus rien.

Ce qu’il n’a pas marché

Si le bullet journal a bien marché avec moi, ce n’est pas le cas de tout ce que j’ai mentionné. Il faut faire des essais pour voir ce qu’il vous convient le plus, et c’est ce que j’ai fait.

Pour commencer, tenir un planning. Je fonctionne beaucoup aux envies et à l’inspiration. Si je me note qu’entre 14h et 15h30 je dois écrire un article, ça ne va pas fonctionner pour moi. Je garde un bullet journal avec des taches à faire dans la journée, sans me mettre d’horaire. J’arrive bien à gérer mon temps, même si certaines taches me prennent parfois plus de temps que prévu.

Je parlais dans mon article de faire une carte mentale pour découper mes grosses taches. Au final, je n’ai pas eu besoin ! Je découpais mes taches plus importantes sur plusieurs jours dans le bullet journal. Ça m’a permis d’étaler mes taches sans me sentir enfermée et faire qu’une seule chose toute la journée.

Ce qui a marché

Bien sûr, j’en ressort beaucoup plus de positif que de négatif, et plein d’actions m’ont permis d’avancer dans ma vie !

Je parlais plus haut du bullet journal, qui m’a vraiment aidé à m’organiser. J’ai pris comme rituel, chaque soir avant d’aller dormir, de prévoir mes taches pour le lendemain. Ça me correspond tout à fait et j’aime beaucoup.
J’ai aussi fait quelques pages pour le blog, mais rien de fou, juste pour suivre mes publications d’article et ça m’est très utile.

Ensuite, j’ai fait le point entre ce que je dois avancer en priorité et ce qui peut attendre. J’ai mis en avant mes cours (je fais une formation à distance dans le design d’intérieur.) et j’ai pu bien avancer ! Tous mes projets créatifs sont passés au second plan, mais sans les mettre de côté. De temps en temps, j’y reviens pour me récompenser d’avoir avancé sur un projet par exemple.
Ca me permet d’éviter la frustration et ça me détend !

Pour mettre de coter mes projets créatifs mais sans les oublier, j’ai choisi d’utiliser un autre cahier pour noter tous mes plans, mes idées. J’ai structuré le cahier en deux parties : la première pour les plans de ce que je veux faire. Avec les dimensions, ce que je dois acheter, etc.
Et la seconde avec une liste d’idée, mais sans aller plus loin.
Je commence par noter mes idées dans cette seconde partie et quand j’ai envie d’aller plus loin de j’élabore un plan détaillé dans la première. C’est super pratique et ca me permet de garder une trace de mes créations et de mes envies.

J’ai fait un gros tri dans beaucoup de choses de ma vie : mon dressing (coucou, j’en parlais ici), mes abonnements sur les réseaux, mes ébauches d’articles jamais terminés, mes vidéos à regarder plus tard, mon appart et ma cave, etc. Ça m’a fait un bien fou ! Je vous recommande fortement ce ménage de printemps, qu’il soit physique ou virtuel.

Conclusion

Je me sens bien mieux depuis que j’ai mis en place ces actions. J’arrive à avoir une vision à plus long terme et ça me rassure beaucoup. En plus de cela, je vois ma progression sur mes projets, et ça me motive pour avancer encore et encore. Je vais continuer avec plaisir dans cette voie la, et j’espère que cette nouvelle façon de fonctionner va me contenter encore longtemps !

Et vous, comment vous faites pour vous organiser ? Des adeptes du bullet journal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.