Sherlock le chat : la découverte du monde extérieur

Hello

Sherlock, c’est quand même une super star, alors pourquoi ne pas lui dédier un autre article ? Aujourd’hui, on va parler de son adaptation à l’extérieur. En déménageant au RDC en novembre dernier, nous avons dû lui faire découvrir le jardin, l’extérieur, le monde en dehors de notre petit appartement. Voici le récit de ses aventures, bonne lecture !

L’intérieur

Quand nous avons adopté Sherlock, j’avais un appartement au RDC, mais sans extérieur, et proche de la route. Il était pour moi hors de question qu’il sorte, car j’avais peur qu’il ne revienne pas/se fasse écraser/se fasse kidnapper (bah, oui, il est trop mignon.)

Il essayait toujours de sortir quand je rentrais ou partais de l’appartement, mais une fois dehors, il avait peur et se cachait sous les voitures. Je ne compte pas les nombres de fois où j’ai dû sortir des gâteau pour réussir à le faire sortir de sa cachette ! Plusieurs fois c’est arrivé très tard le soir en rentrant de soirée, mes genoux s’en souviennent puisque je devais me coucher par terre pour vérifier qu’il était toujours sous la voiture !

Pour ne pas qu’il s’ennuie, j’avais mis une chaise devant les rebords de fenêtre pour qu’il puisse monter et voir le monde extérieur. Il y avait même la minette du voisin qui venait le voir !

J’ai bien sûr tenté de les faire se rencontrer, mais comment dire… Sherlock du haut de ses 4 mois mettait des patates de forain à la minette bien en forme de 2 ans, rien à faire.

Le balcon

Quand j’ai déménagé en Suisse, nous avions trouvé un appartement au 2e étage avec une nouveauté : un balcon. Dès qu’il a commencé à faire meilleur nous avons voulu habituer Sherlock à cet endroit, qui lui sera bien plus confortable en été.

Il n’avait pas de risque à part d’aller voir nos voisins (pas besoin de mentionner qu’il s’est retrouvé plusieurs fois à miauler devant leur baie vitrée en pensant que c’était chez lui…).


Aussi dit aussi tôt fait, nous avons acheté un harnais et une laisse (à la base pour pouvoir le promener, mais ce fut un épic fail.)

D’abord plutôt peureux, les gâteaux ont eu raison de lui et au fur et à mesure il devenait de plus en plus à l’aise.

Nous n’avons pas gardé le harnais/laisse longtemps et il est devenu vite indépendant.

L’été qui a suivi, il passait son temps sur la terrasse où il faisait bien meilleur qu’à l’intérieur. C’était trop mignon à voir !

La terrasse et la Liberté

Quand nous avons re-déménagé (oui ça fait beaucoup de déménagements) (il faut que j’arrête avec les parenthèses) (mais c’est marrant quand même), nous avons choisi un appartement en Rez de chaussé et nous avons la chance d’avoir un jardin.
Ici, même étape que sur le balcon : le harnais, la laisse et des gâteaux. Au fur et à mesure, il se baladait de plus en plus dans le jardin jusqu’à devenir totalement indépendant.
Il peut sortir en sautant au-dessus de la clôture et faire sa vie comme un grand.
Même si la 1re nuit où il n’est pas revenu, j’ai vraiment eu peur. Maintenant, on voit qu’il est plus heureux et physiquement, il est svelte.

Il nous aime tellement qu’il nous ramène des souris 4 fois par semaine, trop mignon non ? (en vrai, c’est relou mais bon, c’est un chasseur..) Lui qui n’arrivait pas à attraper les feuilles mortes, il est devenu un chasseur aguerri en quelques semaines !
Bien évidemment, il faut faire attention quand votre chat sort. Je vous conseille d’acheter un tire tique et vérifier votre chat souvent.
Il y a des vaccins à faire aussi en plus si votre chat sort comparé à un chat d’intérieur.

Grâce à cette transition toute en douceur et en gâteaux, Sherlock a pu s’habituer à sortir et rentrer quand il le fallait. Maintenant, il se balade, vient nous voir quand on rentre et est heureux, c’est le plus important.

PS : Sherlock arrête de nous faire des cadeaux stp, c’est chiant

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. La parenthèse psy 9 mai 2019 à 14 h 25 min

    Il va adorer sa nouvelle vie et toutes les avantures qui va en découler ! Vous en avez déjà du en faire les frais vu le PS de la fin du billet 😉 C’est le souris, mulot, chauve-souris, lézards qui ont du soucis à se faire ^^

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    1. Clara 12 mai 2019 à 9 h 10 min

      hahaha exactement ! il semble déjà plus heureux et j’espère qu’il va se faire des copains chats 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.