Une salle de bain sans déchets (ou presque)

Au fur et à mesure, j’essaye de réduire mes déchets, et la salle de bain en produit une grosse partie ! Je me suis testée à plein d’astuces pour changer mes habitudes au fil des années. Certaines ont directement fonctionnés sur moi, d’autres ont mis plus de temps, mais j’ai aussi eu des échecs. Je viens vous en parler, sans chichi, bonne lecture !

Le papier toilette avec Air PQ

Je vous en parlais dans cet article, mais j’avais très envie de tester la marque Suisse Air PQ qui a un concept génial ! Ils m’ont contacté pour me proposer de tester, et je viens vous parler de mon ressenti après quelques semaines de test. 

AirPQ propose un abonnement de papier toilette recyclé, qui en plus plante des arbres, que demander de mieux ?

Suivant votre consommation et le nombre de personnes dans votre habitation, vous recevrez périodiquement un carton de 45 rouleaux. Après chaque livraison, vous recevrez un certificat de plantation vous prouvant qu’un arbre a été planté grâce à votre commande.

Quand on voit papier toilette écologique, souvent, on a peur de la qualité, et personnellement, je n’ai pas été déçue. On reçoit du papier 3 épaisseurs, gris parce qu’il est recyclé (mais n’empêche en rien son utilisation) et avec une douceur agréable. Je le mettrais dans la catégorie des 3 couches ++ parce qu’il est plus épais qu’un 3 couches classique. 

J’ai beaucoup aimé le principe tout d’abord, il y a zéro plastique, on plante des arbres et pas besoin de se soucier d’en acheter pendant les courses. Cependant, il faut quand même avoir la place de stocker ce gros carton ! La qualité du papier me convient très bien, et j’ai hâte de voir le renouvellement dans quelques mois !

Pour plus d’informations, je vous renvoie au site d’AirPQ.

Dans la douche avec le savon et shampoing solide

Depuis le début d’année, je me suis mise sérieusement aux savons et shampoings solides. Après pas mal d’essais infructueux de ces dernières années, j’avais laissé tomber les cosmétiques solides, jusqu’à que je ressaye et miracle, j’ai trouvé les produits qui me conviennent !

Pour le corps, j’ai acheté pendant longtemps des gros bidons de gel douche, et pareil pour le shampoing (je vous parlais de mon favoris de l’époque ici.). 

Maintenant, c’est terminé pour moi ! Je suis passée sur les savons solide saponifié à froid de chez Cocooning et quel bonheur. Je ne prends pas de surgras parce que je n’en ai pas besoin, les classiques me conviennent parfaitement. 

Ils lavent parfaitement, mais sans dessécher, avec des odeurs à tomber, bref que du bonheur ! J’ai utilisé pendant quelques mois le savon Brin d’Herbe et je suis actuellement sur celui à la mure, un bonheur sensoriel sous la douche.

Vous pouvez retrouver les savons solides Cocooning ici.

J’avais essayé plusieurs marques de shampoings solides, mais à chaque fois, c’étais trop fort pour mon cuir chevelu ! La marque suisse Ekky cherchait des testeurs pour un shampoing solide adapté aux cuirs chevelus sensibles qu’ils voulaient sortir et je me suis proposé. Au final, j’ai adoré et j’en ai recommandé 2 gros pour être tranquille pendant un moment ! 

Je frotte le shampoing solide sur mon cuir chevelu pour déposer du produit sur mon cuir chevelu, après je vais bien masser et ensuite, je rince, c’est hyper simple !

Je n’utilise pas d’après-shampoing et il me fait les cheveux tout doux, mon cuir chevelu ne me démange pas du tout et en plus, j’ai pu décaler mes lavages de cheveux de quelques jours ! Clairement je ne peux que vous le conseiller si vous cherchez un shampoing solide pour cuir chevelu sensibles et qui rend les cheveux doux.

Pour plus d’informations, je vous conseille de contacter Ekky sur leur compte insta ou sur leur site.

Au lavabo avec les cotons lavables

J’utilise des cotons lavables depuis de nombreuses années. Quand je m’y suis mise, ils étaient hyper simples, pas doublés et au fil du temps, ils sont devenus bien moins doux. 

Entre temps, plein de marques se sont lancés, les cotons sont tous doublés avec des matières différentes, plus douces sur le long terme. Du coup, j’ai voulu changer les miens, qui après 5 ans de bons et loyaux services ont bien mérité la retraite ! 

À mon passage dans le magasin Les Gens, il y a quelques semaines, j’ai craqué sur des cotons de la marque Api. Petite marque Suisse venant de Gruyère, elle propose des sets de cotons lavables issus de tissus recyclés ou de textiles fabriqués à partir de ressources naturelles et biodégradables

Chaque set propose 6 cotons avec des designs différents, tous plus mignons les uns que les autres ! Ils sont hyper doux, et après plusieurs lavages, ils sont toujours aussi chouettes. Je suis hyper contente de mon achat, et vous pouvez foncer les acheter !

Vous pouvez retrouver les cotons et d’autres objets zéro déchet d’Api sur leur site.

Ces essais infructueux

Bien sûr, on parle beaucoup de ces changements qui ont changé nos façons de consommer, mais on parle bien moins de ces essais qui n’ont pas fonctionné ! 

Pour moi, c’est important de vous montrer que même si j’ai mis en place des habitudes pour réduire mes déchets et ma consommation de plastiques, certains essais ne m’ont pas convenus. 

J’avais essayé l’oriculi il y a quelques années. Sur le principe, c’est top : c’est un bâton de bois arrondi au bout, pour gratter ce qu’il y a dans vos oreilles et ainsi remplacer le coton-tige. J’ai essayé plusieurs fois, par période, mais je finis toujours par revenir aux cotons-tiges (mais sans plastique quand même !). J’ai du mal avec la sensation et j’ai pas du tout accroché avec l’utilisation. J’ai vu que la marque The Last Swab a sortit un coton-tige lavable, cela conviendrait mieux à mes besoins, je pense. 

Je me suis essayé avec les brosses a dents en bambou, et celles en plastiques recyclés où on change seulement la tête à l’époque où j’utilisais une brosse à dents manuelle. J’arrivais pas à avoir un brossage optimal (sûrement des poils trop doux), les brosses à dents perdaient leurs poils hyper rapidement, enfin bref, je n’ai pas trouvé le Graal ! Maintenant, j’utilise une brosse à dents électrique, qui me convient parfaitement. Quand je dors hors de chez moi je vais prendre une petite brosse à dents en bambou mais clairement, si c’est plus qu’une nuit je vais prendre l’électrique par confort. 

Conclusion

J’avance tranquillement vers une consommation avec moins de déchets, j’aime découvrir des alternatives et essayer de les appliquer dans mon quotidien. Clairement, je suis ouverte pour tester beaucoup d’objets de remplacements, et j’ai déjà quelques idées en ligne de mire pour la suite !

Et vous, vous avez adopté ces méthodes ? Quels sont vos fails ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.